Commentaires

RODIN Auguste



STATUT

CC : date et heure certaines. Heure locale, solaire vraie.

SOURCES

Encyclopédies & Biographies.

NOTES HISTORIQUES

Né à Paris (France) le 12 novembre 1840 à midi, mort à Meudon (Île-de-France) le 17 novembre 1917.
* Heure de naissance donnée par l'état civil, rectifiée à 12h 1m locale vraie.

Célèbre sculpteur français.

Né dans une famille modeste, Rodin suivit dès 1854 des études à l'École impériale de dessin et de mathématiques, puis au cours de Barye au Muséum où il découvrit la sculpture. Refusé plusieurs fois à l'École des Beaux-Arts pour son style peu académique, il poursuivit divers petits métiers artistiques (maçon, ornemaniste, mouleur, ciseleur) où il acquit sa formation et sa virtuosité. En 1863, suite au décès de sa sœur, il connut une expérience religieuse qui échoua. En 1875, un voyage en Italie provoqua chez lui le choc de la rencontre avec Michel-Ange, qui le libéra définitivement de l'académisme. Dès lors, Rodin entama une œuvre exceptionnelle mêlant réalisme et romantisme, jouant comme nul autre de la matière (plâtre, marbre, bronze) et de la lumière, pleine d'un lyrisme sensuel et tragique (le Baiser, 1886 ; les Bourgeois de Calais, 1886). D'abord refusé (Homme au nez cassé), puis admis (l'Âge d'airain) et enfin admiré, Rodin livra alors divers bustes de personnalités, quelques œuvres célèbres (le Penseur, Victor Hugo, Balzac), qui choquèrent parfois, mais surtout travailla de 1880 à sa mort à la monumentale et inachevée Porte de l'Enfer. Toutefois, il ne connut la notoriété et l'aisance que tardivement, vers 1890, et la consécration internationale à partir de 1900. Lors de la déclaration de Première Guerre mondiale, Rodin se réfugia en Angleterre, où il tomba malade, et ne revint en France que fin 1916, avant de mourir à Meudon le 17 novembre 1917. Au privé, Rodin rencontra Rose Beuret (1864) qui partagera sa vie jusqu'à sa mort, et dont il eut un fils, Auguste. Il eut diverses aventures amoureuses dans le cadre de son travail, dont Camille Claudel, pour qui il nourrit une passion à l'issu tragique.

NOTES ASTROLOGIQUES

Scorpion Ascendant Capricorne, Rodin était un homme solitaire et ambitieux, rigoureux et tenace dans l'adversité, d'un caractère bien trempé, froid et contestataire, laborieux et réalisateur, d'une patience et d'une détermination sans failles et triomphant des retards et des obstacles. Né deux jours avant Monet, il y a des affinités entre ces deux hommes, même carrure et même buste charpentés, même combat pour faire triompher leur vision révolutionnaire de l'art. Avec Saturne, maître de l'Ascendant en Sagittaire en XII, c'était un homme brut et bourru, renfermé et méditatif, avec une vie intérieure importante, qui vécut l'échec d'une retraite religieuse, travaillait comme un reclus et un forçat dans son atelier, mais aussi qui s'exila en fin de vie en Grande-Bretagne (pays Capricorne), où il tomba gravement malade (maison XII). Conjoint à Vénus en XI, Saturne lui donna la vocation d'une carrière artistique (Vénus en XI) dans la sculpture, où l'inspiration et la méditation sur la forme de la roche joua un grand rôle (Vénus-Saturne), une vocation contrariée par des échecs initiaux (Saturne carré à Mars de la XII à la VIII). Mars, maître de l'Ascendant et du Scorpion en X, en Vierge en VIII et carré entre signes doubles à Vénus-Saturne en Sagittaire en XI et XII, faisait de lui un être rude, froid et révolté contre l'ordre établi, révolte à l'origine de ses échecs dans divers petits métiers artistiques (Mars en Vierge) comme des refus répétés de l'École des Beaux-Arts (Saturne en XII). Toutefois, ce carré témoigne des efforts acharnés de Rodin pour réaliser son idéal (aspects au Sagittaire), de sa technicité (Mars en Vierge) et de sa maîtrise artistique (Saturne-Vénus). Le double carré de ces astres à Uranus en Poissons le libéra de l'académisme classique par une sculpture novatrice, souvent sensuelle et voluptueuse (Saturne-Vénus) et lui ouvrit la voie d'une œuvre à la fois révolutionnaire (Uranus), réaliste (Saturne-Mars, Capricorne-Vierge) et romantique (Uranus en Poissons, son maître Neptune en Verseau dans l'Ascendant). Son art se caractérise surtout par la recherche d'une forme achevée et sensuelle (Vénus en Sagittaire en XI) qui émerge de la roche brute informelle (Saturne en Sagittaire en XII). On peut encore remarquer que sa grande œuvre « La Porte de l'Enfer » (Soleil-Jupiter en Scorpion en X) demeura inachevée (Jupiter maître de Saturne en XII). Finalement la puissante conjonction Soleil-Jupiter en Scorpion en X lui ouvrit les portes du succès, de la reconnaissance et de la notoriété, non sans mal ni quelques contestations, refus et scandales (Jupiter maître de XI et XII en X). Avec les maîtres de l'Ascendant Mars en Vierge en VIII et Saturne en Sagittaire en XII aspectant Vénus en Sagittaire en XI, Rodin ne laissait personne indifférent et savait exercer un charme mystérieux sur les femme en dépit d'une certaine rusticité (Saturne en XII-Vénus en XI). Toutefois, il y avait chez lui, au-delà de ce charme indéniable (Vénus en XI), de la froideur et du calcul, plus d'amitié que de sentiments, une sexualité hygiénique exercée dans le cadre professionnel (Mars en Vierge en VIII), qui menèrent aux déceptions sentimentales et à la sublimation sexuelle (carré Mars-Vénus-Saturne de la VIII à la XII). Entre autres aventures amoureuses, sa passion tragique pour Camille Claudel relève de la position de la Lune en Gémeaux en VI, opposée à son maître Mercure en exil et conjoint à Vénus, mal aspectée par Mars-Uranus-Saturne et Vénus ; Camille est une femme fragile, mentalement instable (Lune) et accablée par l'égoïsme de Rodin (Saturne-Vénus-Mars-Uranus). Enfin cette Lune, maîtresse de VII en VI opposée à Saturne en XII maître de I, témoigne de l'incapacité de Rodin à se marier avec sa compagne Rose, sauf à l'orée de sa mort.
Noter pour finir le degré symbolique ascendant, significatif :
-18° Capricorne : « Un rocher lumineux sortant au milieu d'une mer turbulente » Degré de Solidité

Rappelons que les thèmes de ce site sont présentés dans la domification de Regiomontanus.

Une grande partie de l'explication de la nativité d'Auguste Rodin tient dans l'interprétation de Saturne en Sagittaire, maître de l'Ascendant, situé en Maison XI chez Placidus et en Maison XII chez Regiomontanus. Or tout indique, comme il est exposé ci-dessus, que la vie de Rodin ne peut s'expliquer que par Saturne en Maison XII. Cette constatation exclut la domification Placidus, bien incohérente par ailleurs dans ses fondements mathématiques, au profit de la domification de Regiomontanus, rejoignant ici le jugement du grand astrologue Morin de Villefranche.