Commentaires

DESCARTES René



STATUT

CH : date certaines, heure très probable. Heure locale, solaire vraie.

SOURCES

Encyclopédies et Biographies.

NOTES HISTORIQUES

Philosophe et savant français, né à La Haye (Touraine, France) le 31 mars 1596, mort à Stockholm (Suède) le 11 (J) / 21 (G) février 1650 à 4h du matin.
* Heure de naissance inconnue, établie d'après des considérations astrologiques à 14h 44m locale vraie.

Bachelier et licencié endroit, il suivit une instruction militaire en Hollande et s'engagea dans les troupes bavaroises, puis voyagea en Europe avant de consacrer le reste de sa vie aux sciences et à la philosophie. Après un séjour mondain à Paris il s'installe en Hollande, mais la condamnation de Galilée en 1633 le fait renoncer par prudence à publier son Traité du Monde ouvertement pro-copernicien. Dans la suite, il publia des essais tantôt philosophiques (Discours de la méthode, Méditations métaphysiques), tantôt scientifiques (Dioptrique). Ses idées, déjà dénoncées par l'Église catholique, le sont aussi par l'Église protestante de Hollande où il sera en butte à de virulentes critiques qui aboutissent à sa condamnation à Utrecht (1643). En sciences, il met au point une méthode d'analyse constitant à résoudre les problèmes simplifiés des parties d'un système physique pour mieux intégrer l'ensemble après (idée qui débouchera sur le calcul différentiel et intégral de Leibniz). Il mène des travaux d'optique, de mécanisme géométrique et surtout invente la géométrie analytique. En particulier il professe un principe de Relativité plus radical que celui de Galilée, où le corps correspond à l'étendue et celle-ci à l'espace de sorte qu'il ne reste que le mouvement relatif entre deux corps (théorie des tourbillons). Il donnera aussi une définition plus aboutie de l'inertie. Finalement, il mourut d'une grippe en Suède à la cour de la reine Christine, le 11 (J) / 21 (G) février 1650 à 4h du matin.
Rompant avec la scholastique, il n'admet en sciences que la raison et formule dans ce but une méthode de réflexion d'inspiration mathématique (conduire ses pensées par ordre et déduction, pratique du doute systématique). Il inaugure une philosophie du Sujet ("Cogito ergo sum") et de la Rationalité, ainsi que le Matérialisme mécaniste et géométrique. Là où Galilée décrit un monde nouveau par l'expérience scientifique, Descartes le pense à l'aide d'une philosophie analytique révolutionnaire qui fait table rase du passé.
Au physique, il était noireau et de petite taille, même pour l'époque, au point d'avoir été désigné d'homoncule.

L'heure de naissance est inconnue mais des considérations astrologiques nous conduisent à celle retenue.

NOTES ASTROLOGIQUES

Avec Saturne en Vierge à l'Ascendant, Descartes était un être noireau , de petite taille, un solitaire tourné vers la réflexion, la raison et l'analyse, qui devint un grand mathématicien et opticien. Vénus et la Lune, dignifiées et maîtresses de X en IX au trigone de Saturne ascendant, signent l'exil paisible de Descartes en Hollande (la Lune en Taureau en IX gouverne la Hollande), où il passait beaucoup de temps dans son lit (Lune-Vénus) à méditer (Lune-Saturne). Descartes était un matérialiste (Lune-Saturne en signes de Terre), qui avait une vision mécaniste des êtres et des choses. Ses méditations (Lune en IX) débouchèrent sur une pensée (IX) scientifique révolutionnaire féconde (Jupiter-Uranus-Pluton exalté en Bélier en IX) fondée sur la raison et la méthode (Saturne ascendant en Vierge). Le Soleil en Bélier en VIII signe un esprit brillant, illuminant les "ténèbres scolastiques" (Soleil trigone à Neptune exalté en Lion en XII) par l'apport de la révolution scientifique (Soleil conjoint à Jupiter-Uranus-Pluton). Neptune exalté en Lion en XII montre une Église (tant catholique que protestante) encore puissante obligeant Descartes à se cacher et se censurer (trigone Neptune en XII à Soleil en VIII entres planètes exaltées).

Rappelons que les thèmes de ce site sont présentés dans la domification de Regiomontanus.

La nativité de René Descartes, éminent scientifique et philosophe qui révolutionna la pensée occidentale, à l'origine des méthodes de rélexion scientifique moderne, ne peut s'expliquer que par la présence de la conjonction Jupiter - Uranus - Pluton en Maison IX, maison des hautes facultés intellectuelles, comme c'est le cas en domifications Regiomontanus ou Placidus, très voisines. En revanche, dans la domification de Campanus, la cuspide de la IX se situant à 27°10' du Bélier, cette conjonction vient en Maison VIII et perd ainsi toute sa signification. La domification de Campanus ne convient donc pas.